Communiqué de presse - Coronavirus : point de situation en Nouvelle-Aquitaine du 16/04/2021

17 Avril 2021
Actu
Sujets abordés dans ce dernier communiqué de presse :
>>>Une circulation toujours importante du virus dans notre région
>>> Vaccination
>>> Les données accessibles en open data sur le site www.data.gouv.fr

>>> Une circulation toujours importante du virus dans notre région


A noter : Le taux d’incidence, calculé du 05 au 11 avril, inclut le lundi de Pâques, avec une forte diminution de l’activité de dépistage sur cette journée fériée à laquelle vient s’ajouter la fermeture des établissements scolaires à compter du 2 avril, entrainant l’arrêt des campagnes de dépistage massif organisées dans ces établissements. Ainsi la diminution du taux d’incidence ne reflète pas la dynamique actuelle de l’épidémie. Les données présentées ci-dessous doivent donc être interprétées avec précaution.



Le taux d’incidence baisse à 197,6/100 000 habitants (contre 225,7 semaine 13), mais cette diminution est à interpréter avec prudence (cf. note contextuelle ci-dessus sur la baisse de l’activité de dépistage). En effet, la circulation du virus reste active en Nouvelle-Aquitaine comme en témoigne l’augmentation du taux de positivité qui atteint 6,6% (contre 5,2 % semaine 13).
Le taux d’incidence le plus important concerne toujours les 15-44 ans (287,3/100 000 hab.).
Le taux de positivité est en hausse dans toutes les classes d’âge, sauf chez les plus de 75 ans où il demeure stable.
En région, le taux d’incidence est en baisse dans la moitié des départements : Charente (-21%), Corrèze (-20%), Dordogne (-26%), Gironde (-21%), Lot-et-Garonne (-12%) et Pyrénées-Atlantiques (-18%). En revanche, il augmente  en Creuse (+29%) et reste relativement stable dans les autres.
Le taux de dépistage est en baisse dans tous les départements en semaine 14 : Gironde (-36%), Landes (-35%) et    Dordogne, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques (-34%).
Au 11 avril, 1 344 personnes étaient hospitalisées (+139 par raport à la semaine 13), dont 265 en services de réanimation ou de soins intensifs (+28 par raport à la semaine 13). L’occupation des lits pour Covid-19, hors transferts, tend à augmenter.
Parmi les tests effectués semaine 14 (du 5 au 11 avril), la proportion de suspicion du variant anglais est de 85,5 %  et celle des variants dits «sud-africain» ou «brésilien» est de 3 %.
Les mesures de freinage de l’épidémie mises en œuvre le 3 avril semblent jouer un effet positif, mais la diminution du dépistage durant cette période rend l’interprétation difficile, aussi l’analyse des données consolidées de la semaine 15 permettra d’avoir une vision plus stabilisée de la dynamique régionale.  

 >>> Vaccination

Au 15 avril, 1 261 921 Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin (21 %) et 427 797 ont reçu les deux doses (7,1 %). La Nouvelle-Aquitaine est toujours la région qui vaccine le plus après les régions Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes. Le taux de couverture vaccinale (une dose) de notre région s’établit à 21% contre 18,3% en France métropolitaine et 17,7% en Auvergne-Rhône-Alpes et 14,7% en Ile-de-France.
Parmi les personnes qui ont reçu au moins une dose de vaccin : 64,9 % ont été vaccinées avec le vaccin Pfizer-BioNTech, 27,7 % avec le vaccin AstraZeneca et 7,3 % avec le vaccin Moderna.
A noter que 98 % des résidents en EHPAD/ULSD ont reçu une dose de vaccin et 78,5 % les deux doses.
Au total, 69,9 % des 75 ans et plus ont reçu une dose de vaccin.



>> En savoir plus sur les données épidémiologiques et vaccination (indicateurs vaccination des résidents et professionnels d’EHPAD et USLD, par classe d’âge par département, etc.) :

>>> La vaccination grand public : Pour qui ? Où ? Avec quel vaccin ? 


> Accès à la vaccination pour toutes les femmes enceintes à partir du 2ème trimestre de grossesse

Suite aux recommandations du Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale, la Direction générale de la Santé a décidé le 3 avril dernier d’élargir l’accès prioritaire à la vaccination contre la Covid-19 à toutes les femmes enceintes, avec ou sans comorbidités, et ce à partir du deuxième trimestre de la grossesse. Celles qui le souhaitent peuvent se faire administrer le vaccin Pfizer/BioNTech ou Moderna dans un centre de vaccination. Elles sont invitées à en parler au professionnel de santé qui suit leur grossesse.

> Vaccination du personnel de plus de 55 ans de l’éducation nationale, de la police, de la gendarmerie et de la pénitentiaire dès samedi 17 avril 2021

Sont éligibles à ce dispositif de vaccination Astra Zeneca « coupe-file » (personnes de + 55 ans uniquement) :
  • les professeurs des écoles, collèges et lycées ;  les ATSEM (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) ; les AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap) ; les professionnels de la petite enfance – dont les assistants maternels ; les professionnels de la protection judiciaire de la jeunesse et les professionnels de la protection de l’enfance ;
  • les policiers nationaux et municipaux ; les gendarmes ;
  • les surveillants pénitentiaires
  • les douaniers
Des plages horaires leur seront dédiées (vaccin AstraZeneca) dès demain dans certains centres de vaccination (consulter la liste ici). Pour accéder à cet accès « coupe-file », il faut avoir pris un rdv sur les plateformes des centres de vaccination et se munir d’un justificatif d’éligibilité (carte professionnelle pour les fonctionnaires, déclaration sur l’honneur et bulletin de salaire pour les salariés). Ces professionnels peuvent également se faire vacciner en ville, auprès de leur médecin ou pharmacien.

> Ouverture d’un nouveau grand centre de vaccination à Poitiers le mardi 20 avril 2021

Installé au Parc des Expositions de Grand Poitiers (11 Rue Salvador Allende à Poitiers), ce centre ouvrira ses portes le 20 avril 2021 sur rendez-vous (rendez-vous en ligne à partir du 15 avril sur doctolib.fr).
Le grand centre de vaccination fonctionnera 7 jours/7 de 9h à 13h et de 14h à 18h (numéro d’information : 05 49 52 35 11).
La vaccination sera effectuée avec le vaccin Pfizer et concernera dans un premier temps les personnes de plus de 60 ans.


>>> Une campagne téléphonique lancée par l'Assurance Maladie pour favoriser la vaccination des 75 ans et plus 

Socle de notre stratégie vaccinale, la vaccination des personnes à risque est essentielle pour espérer une sortie de crise sanitaire prochaine. 
C’est pourquoi, l’Assurance Maladie a mis en place un dispositif pour faciliter l’accès à la prise  de  rendez-vous  pour  toutes  les  personnes  de  75  ans  et  plus  qui  ne  sont  pas  encore  rentrées  dans  le parcours vaccinal. 
Il ne s’agit pas de convaincre des personnes récalcitrantes, mais d’aider et assister celles et ceux ayant rencontré des difficultés dans leur prise derendez-vous.
Ce dispositif lancé le 31 mars 2021 prévoit :

  • une campagne d’appels téléphoniques à destination des 75 ans et plus : les collaborateurs de l’Assurance Maladie proposent des rendez-vous proches du domicile de la personne et, si elle l’accepte, prennent le rendez-vous ;
  • des envois de SMS invitant les 75 ans et plus à appeler un numéro téléphonique dédié à ce dispositif de prises de rendez-vous prioritaire. Lors de l’appel, un collaborateur de l’Assurance Maladie pourra organiser le rendez-vous.L’ARS Nouvelle-Aquitaine demande aux  centres  de  vaccination  de  la  région  de  faciliter  ce  dispositif  en  réservant des plages horaires à cette vaccination des 75 ans et plus (une demi-journée par semaine par exemple).

Rappelons  que  les  personnes  de  plus  de  70  ans  peuvent  aussi  se  faire  vacciner  près  de  chez  elles  en  prenant directement  rendez-vous  auprès  de  leur  médecin  traitant,  pharmacien  ou  infirmer  (vaccin  AstraZeneca)Cette possibilité  est  également  offerte  aux  personnes  âgées  de  55  ans  à  69  ans  (inclus)  atteintes  de  comorbidités  et  à celles de plus de 55 ans souffrant d’une pathologie à très haut risque de forme grave de COVID-191. 

>>> Les données accessibles en open data sur le site www.data.gouv.fr

Des données sur les rendez-vous pris dans les centres de vaccinations
Des données relatives aux stocks des doses de vaccins
Des données relatives aux livraisons de vaccins
Des données relatives aux lieux de vaccination

 Géodes de Santé publique France

>>> Vacciné.e ou non, ne baissons pas la garde ! 

La vaccination représente l’espoir d’une sortie de crise sanitaire et le retour à une vie normale.
Pourtant, il est indispensable de rester vigilant. Continuons à appliquer les gestes barrières, les réflexes et comportements adoptés depuis des mois, ainsi que les protocoles mis en place dans les commerces, les établissements publics et privés, les entreprises… visant à limiter la propagation du virus.
En effet, les vaccins actuels ou en cours de développement diminuent les formes graves, mais il est encore trop tôt pour connaître leur action sur la transmission du virus.
De plus, le déploiement de la vaccination est progressif, lié aux contraintes de production et livraisons des fabricants. Ce qui implique que tout le monde n’est pas protégé, alors même que des variants du virus apparaissent.
Il est donc primordial de continuer à appliquer, aussi rigoureusement, les gestes barrières pour se protéger et protéger les autres. L’ARS Nouvelle-Aquitaine met à disposition des supports de communication portant ces messages dans une campagne intitulée : « Vacciné.e mais masqué.e ».

Comment se faire vacciner ?
Sur le site internet, sante.fr, il est possible via une carte interactive de trouver le centre de vaccination le plus proche et de prendre rendez-vous en ligne.  
Consultez la liste des centres de vaccination de Nouvelle-Aquitaine :


Sources : ARS Nouvelle-Aquitaine
Coordonnées

Mairie de Tercé
18 place de l'Église
86800 Tercé

Horaires

Lundi : 14h - 17h30
Mardi : 8h-12h et 14h-17h30
Mercredi : 9h-12h et 14h-17h30
Jeudi : 8h-12h et 14h-17h30
Vendredi : 9h-12h et 14h-17h